La vie avec Chispa

La semaine dernière, Chispa a eu deux mois. Deux mois que notre vie est remplie de ses grands yeux bleus, de ses sourires, de ses pleurs, de ses couches, de ses câlins.. Deux mois que nous sommes complètement sous le charme de notre fille. Deux mois que nous n’avons pas dormi plus de 5 heures d’affilée. Deux mois que nous nous musclons les bras et le dos. Deux mois que nos cœurs sont débordant d’amour pour cette merveille (oui c’est une merveille). Deux mois que j’ai du mal à avoir une conversation qui parle d’autre chose qu’elle (c’est ça une MILK?).

J’ai le même sentiment que pendant ma grossesse. Tout cela est à la fois extraordinaire et si ordinaire.. Parfois, on est tellement pris par la routine qu’on ne réalise même plus. Et puis, au hasard d’une phrase, un « ma fille » vous fait briller les yeux, un éclat de rire vous fait verser une larme..

Je me sens heureuse comme je ne l’avais pas été depuis longtemps. Et pourtant, comme tous les parents je pense, je fais face à des difficultés que je n’avais pas envisagées. La fatigue, ne pas avoir de temps pour moi, sentir le vomi, avoir mis ma vie sociale entre parenthèse.. tout cela ne me dérange pas. Et malgré une césarienne, j’ai la chance d’avoir eu des suites de couche faciles.

Le plus dur, ce sont les pleurs, les pleurs inconsolables liés aux inconforts divers que peut rencontrer un bébé (coliques? reflux?). Les premières semaines (huit environ), il était impossible de la poser seule la journée. L’écharpe nous a grandement facilité la vie puisqu’elle n’était bien que là. Aujourd’hui, Chispa va beaucoup mieux et les temps d’éveil joyeux sont bien plus nombreux (Ah ce sourire!!! Et cette douce voix..). J’espère encore un plus grand apaisement, notamment pendant les tétées qui ne sont pas toujours calmes car elle les utilise aussi pour se soulager. Ce n’est pas toujours facile à vivre (sentiment de ne pas être capable de réconforter ma fille). Mais l’instant d’après, elle gazouille et on oublie.

Je confirme donc que pour nous, être parents, c’est énormément de bonheur, pas mal de remises en question, quelques angoisses et beaucoup d’amour. En bref, des émotions en cascade. Je vous les souhaite à toutes et tous très fort.

 

Publicités

18 réflexions sur “La vie avec Chispa

  1. Tu résumes tellement bien tout cela : quelque chose d’extraordinaire et de si ordinaire à la fois … ❤
    Je trouve les trois premiers mois durs, ensuite ça va vraiment mieux, et ça vient d'un coup, et ensuite, très vite, tu ne te souviens plus de combien c'était dur au début (je parle d'expérience entre mon H. et mon J.) … 😉
    Profitez bien de votre belle puce, bises …

  2. C’est toujours un grand plaisir de lire tes articles de MILK Mishqui. Ils sont doux et tendres et me confortent tellement dans ce combat… Profitez bien de tous ces moments, en espérant que les inconforts du début soient vite oubliés. Je t’embrasse bien fort

  3. C’est exactement ça, merveilleux, exceptionnel pour nous mais en même temps très  » normal  » quand on est plongé dans le quotidien, difficile aussi quand les hurlements ne cessent pas.
    J’attends les 8 semaines avec un peu d’impatience vu les nombreuses expériences qui indiquent que c’est un cap.
    Bisous ma belle !

  4. Très joli post Mishqui ! C’est rigolo, on avait la même dpa et Zébulette a eu 3 mois hier ! Ici aussi on a eu des coliques, ça va mieux, mais ça revient parfois (selon ce que je mange ?), ça crève le coeur de les voir souffrir comme ça hein?
    Vous avez déjà droit à des éclats de rire ? Nous on en a eu qq fois, mais qd elle dormait seulement, on se demande bien de quoi elle rêve !
    Tu reprends qd le boulot ?
    Bon WE ! Grosses bises

    1. Ben oui, la tienne était pressée de vous rencontrer et la mienne voulait rester au chaud 😉
      Je pense qu’effectivement cela dépend de ce qu’on mange.. Il paraît qu’il faudrait faire attention aux laitages et au blé.
      Qu’on s’entende bien, un cri associé à un grand sourire = éclat de rire 🙂
      Je suis nommée sur une académie lointaine, ce qui me donne un excuse pour prendre un congé parental. Je reprendrai donc le boulot soit en mars soit en septembre prochain. Et toi? Tu as repris?
      Bon week-end. Des bisous

      1. Il faut faire aussi attention aux agrumes, aux boissons gazeuses, aux choux et brocolis etc…
        Je suis également en congé parental et j’envisage déjà de le prolonger jusqu’à la rentrée prochaine, si l’EN accepte de me l’écourter (pour faire la rentrée et être éventuellement payée pdt l’été, au moins en partie). Bisous

  5. C’est tout à fait ça… l’impression d’être à la fois dans le réel pur et dur et l’irréel de la présence de ce petit être ! Encore maintenant malgré que presque 15 mois ce soit écoulé, je ressent encore ce sentiment ! Je la regarde incrédule devant ce petit bout de nénette que je vois évoluer !
    Profite… savoure chaque instant avec ta Chispa ! Les soucis de coliques et de tétées s’estomperont pour laisser place à de vrais beaux moments !
    Pleins de bisous 😘

Par ici les mots doux

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s