Fin de la sérénité ?

J’étais probablement trop sereine, ça ne pouvait pas durer, une tuile devait me rattraper.. Je casse le suspense tout de suite, Nounours se porte comme un charme. Mais j’ai bien flippé.

Jeudi dernier (15 SA), alors que nous étions en vacances et en famille, au beau milieu du déjeuner, je sens que quelque chose se passe dans ma culotte (désolée..). Je ne m’inquiète pas trop et entre deux plats je décide quand même d’aller voir ça de plus près. Stupeur!! Du sang!!!

On met Chispa à la sieste et on file aux urgences les plus proches. Trois heures et quelques litres de larmes plus tard (je n’arrivais pas à ne pas penser au pire.. mon homme lui n’était pas inquiet), on aperçoit Nounours bouger et on entend son petit cœur battre, OUF!

Pas de décollement à l’horizon mais un placenta situé tout au bord du col (placenta previa) qui explique les saignements. Marcel est tellement balafré entre les hystéroscopies et la césarienne que le placenta n’a sûrement pas trouvé mieux pour faire son trou.

Voilà donc ma sérénité s’est un peu fait la malle car d’après l’interne, la grossesse (surtout la fin) risque d’être stressante, avec des saignements qu’il faudra absolument surveiller.

Mais l’essentiel c’est que tout le monde va bien.

Publicités

L’aventure continue (écho T1)

Jeudi matin, nous avons revu notre Nounours, en pleine forme! Nous avons eu tout le loisir de l’admirer car ce coquin n’était pas coopératif du tout. Il va très bien et toutes les mesures sont parfaites.

Je n’en reviens pas. Une grossesse peut être égale à un bébé? Il en aura fallu cinq pour avoir notre Chispa et là, une seule et c’est bon? Je pense que c’est la preuve que le problème venait bien de la cloison, le doute n’est plus vraiment possible.

C’est incroyable comme je vis les choses différemment pour cette grossesse. Les symptômes sont presque les mêmes : quelques nausées et une grosse fatigue. La nouveauté, c’est qu’il n’y rien au niveau des seins. Ça m’inquiétait au début mais au moins ça m’évite de les palper toutes les cinq secondes.

Mais la vraie différence, c’est que je ne suis pas angoissée, presque pas. Je ne serre pas les fesses du matin au soir, je ne stresse pas à chaque passage aux toilettes, je ne pleure pas régulièrement en pensant que.. Non, je me sens plutôt bien. Je me projette déjà, chose que j’avais été incapable de faire à ce stade pour Chispa.

Je sais que c’est grâce à elle. Son arrivée m’a redonné la confiance qui s’était étiolée au fil des années de galère.

L’aventure continue donc et nous sommes heureux. Même si je n’ai jamais complètement perdu l’espoir durant notre parcours, je n’aurais jamais osé rêver que la roue puisse tourner à ce point..

Quelques nouvelles

Cette grossesse (c’est maintenant confirmé) semble suivre son cours. J’ai eu droit à une écho de datation hier et j’ai pu observer notre petit bébé qui bougeait déjà, à 8SA. D’après la gynéco qui m’a fait l’écho, il est au stade « nounours ». Nounours, ça me va bien comme petit nom, c’est calme un nounours 😉

Je me trouve étrangement sereine jusqu’à maintenant. Une première écho à 8SA.. Avant, ça n’aurait pas été concevable. Je pense que j’aurais d’ailleurs détesté les femmes enceintes aussi sereines.. Bon, je vous rassure, il y a quand même quelques inquiétudes. La semaine prochaine sera celle du « cap fatidique » des 9SA, celui qui a réduit à néant plusieurs espoirs de bébé par le passé.

Tout va bien, c’est ce que ne cesse de me répéter mon homme et il a tellement raison. Notre petite Chispa est toujours aussi pleine de vie, elle aura un an dans deux semaines!!! Nous sommes heureux et un petit Nounours va peut-être nous rejoindre dans quelques mois.

Croisons les doigts pour que ça dure !

 

Marcel, le retour ?

J’ai beaucoup de mal à débuter cet article, voulant le rendre le moins blessant possible. Je suis désolée par avance mais j’ai vraiment besoin d’en parler, car mon combat à moi, il (re)commence vraiment là, et c’est la raison d’être de ce blog.

Récemment, Simone, dans sa grande sagesse, nous rappelait que pour nous, une grossesse serait toujours un miracle et jamais un accident. C’est pour cela qu’il n’a jamais été question d’utiliser une contraception quelconque après l’arrivée de Chispa. Bon, comme elle est née par césarienne, nous avons tout de même été un peu prudents au retour de mes cycles.

Il nous a fallu trois ans, quatre fausses couches, une pile d’examens et deux hystéroscopies opératoires (ça fait drôle de résumer ce parcours en une ligne) pour faire notre merveilleuse Chispa. Alors,  quand elle a eu 8 mois, on s’est dit qu’on n’allait plus être prudents et qu’on verrait bien. En vrai, on avait très envie tous les deux qu’un(e) frangin(e) se pointe rapidement, même si on ne pensait pas que l’espoir arriverait si vite..

Mardi dernier, alors que j’attendais mes règles, elles sont arrivées mais très légèrement, comme pour Chispa.  Au bout de quelques jours, j’ai donc eu besoin d’en avoir le cœur net et j’ai acheté un test qui s’est avéré positif. Le mardi suivant, je suis allée faire une prise de sang, j’étais à 5SA et le taux à 1035. Pour Chispa, au même stade, il était à plus de 7000. Du coup, pas très sereine et après avoir vu ma sage femme (qui est maintenant une copine), on a vérifié l’évolution du taux et 72h plus tard, il était à 2642. D’après la calculette de fiv.fr et ma sage femme, l’évolution est tout à fait normale. Mais ça me fait drôle d’avoir un taux si petit..

Il semblerait donc que quelque chose se passe chez Marcel. On n’en revient pas.. Il y a encore pas si longtemps j’apprivoisais la possibilité de ne jamais être maman..  Je suis d’ailleurs beaucoup mais beaucoup moins angoissée que pour Chispa, je m’étonne moi-même. Quoi qu’il arrive, elle est là et je suis comblée.

Par moment, j’avoue, j’ai un peu peur (ben oui, c’est moi quand même!). Peur de le perdre. Peur de ne pas avoir l’énergie pour élever deux enfants en très bas âge. Peur que notre couple souffre (l’arrivée de Chispa l’a déjà bien chamboulé, le couple).

Chispa semble aussi un peu perturbée par tout ça.  On a eu une semaine très difficile niveau dodo, elle ne voulait dormir que dans les bras. On lui a expliqué que quoi qu’il arrive, elle serait toujours notre Chispa.

Mardi, je serai normalement enceinte de 4 semaines (6 SA). Et même si rien n’est gagné aujourd’hui, je me sens extrêmement chanceuse d’être la maman d’une incroyable petite fille et de pouvoir espérer agrandir encore notre famille.